Après une année de mise en place, l’association démarre ses activités en septembre 2018 en Côte d’Ivoire.

Nos Objectifs :

  • Développer une maison d’édition associative solidaire et communautaire en Côte d’ivoire ; après une première expérience réussit en France de 2004 à 2012.
  • Réunir autour de ce projet les personnes désirant publier des livres ou ouvrages engagés.

Une équipe ivoirienne a été mise en place, afin  de permettre le développement de ce projet communautaire.

La création de cette activité d’édition, ne concurrence pas le secteur traditionnel, puisque ces derniers refusent ou exploitent les auteurs qu’ils accepteraient d’éditer.

 

Catalogue

La principale qualité d’un éditeur, c’est son catalogue : plus il est riche et varié, plus il aura de succès. Bien entendu la trésorerie est indispensable, la sortie d’un livre peut coûter très cher et son succès est aléatoire. L’éditeur sélectionne les manuscrits, commercialise ceux qui l’intéressent (prise en charge de la PAO, de la fabrication et de la distribution) et prise de risque. Au final, soit il est gagnant, soit il est perdant, c’est comme au Poker. Sa seule obligation provient du code de la propriété industrielle qui lui impose dans son article L 132.12 « d’assurer une exploitation permanente et suivie et une diffusion commerciale de l’œuvre. »

La diffusion est le point le plus crucial de l’opération de commercialisation et bien entendu le point le plus important d’où le bon choix de diffusion. Tout comme la communication, les petites maisons n’ont pas d’attaché de presse ni de service de presse qui sont des professionnels de la communication.